Franchement, vous arrive-t-il de vous ghettoïser? Vous arrive-t-il de ne pas irradier à partir du meilleur de vous-même? Quelle perte pour tous… incluant pour vous!

Pourquoi ne pas vous ghettoïser

Une personne subit un examen de la vue
Vos lunettes, ces hublots par lesquels vous découvrez ou interagissez avec le monde.

 

Se ghettoïser, dites-vous? Eh oui! Il m’arrive souvent d’entendre des gens, des femmes, des immigrants, des travailleurs, et j’en passe, dont le discours et l’attitude les amènent à se ghettoïser. Eux-mêmes. Cette pente est glissante. Dangereuse.

 

Cette tendance s’observe également dans des pans entiers de la société. Nous en avons parlé précédemment et nous en traiterons encore.

 

Pour l’heur, revenons à ce sur quoi nous avons toujours et encore le plus de contrôle : nous-mêmes. Nos comportements, nos attitudes façonnent non seulement notre monde, mais ne l’oublions pas, nos propres vies.

 

Lorsque des gens sont maintenus dans un ghetto, ce sont des centaines, des milliers, des millions de personnes dont on se prive. On se prive de leur apport. De leur joie de vivre. Et même de leurs désaccords éclairants. De leurs connaissances. Et plus grave encore de leurs talents.

 

Il en va de même pour vous lorsque vous vous cantonnez dans une zone grise de vous-mêmes. Vous êtes alors loin d’irradier du meilleur de vous-même.

Les exemples sont innombrables

Quand une femme me dit: «C’est plus facile pour les hommes de se faire reconnaître, de gravir les échelons, d’emprunter à la banque, de faire partie d’un conseil d’administration…» je ne nie pas sa réalité, mais je me dis que son meilleur atout est d’abord d’irradier du meilleur d’elle-même.

 

Quand un immigrant me dit: «C’est difficile, quand on s’appelle Mohamed, de trouver un emploi, un logement, de faire reconnaître ses acquis…» je ne nie pas sa réalité, mais je me dis que son meilleur atout est d’abord d’irradier du meilleur de lui-même.

 

Quand des entrepreneurs me disent: «C’est difficile comme patron de se sentir seul, d’être débordé, de prendre tous les risques, d’être compris…» je ne nie pas leur réalité, mais je me dis que leur meilleur atout est d’abord d’irradier du meilleur d’eux-mêmes.

 

Vous l’aurez compris, on peut continuer cette liste à l’infinie. Je ne doute pas que des tas d’exemples affleurent actuellement à votre esprit. Mais ces positions, même si elles comportent leur lot de vrai, cantonnent les personnes loin du meilleur d’elles-mêmes.

 

Se connaître et reconnaître ses talents

Juxtaposition de carte et de grille pour renforcer un principe en PNL
Un nombre fantastique de grilles à travers lesquelles vous appréhendez l’autre, la situation, l’humanité, fait de votre carte du monde quelque chose d’unique.

Plongeons de ce côté-là. Dans un premier temps, revisitons quelques moyens de mieux de nous connaître.

L’estime de soi et la confiance

Se connaître, ça peut démarrer en revisitant son estime de soi et la confiance qu’on a en soi-même. C’est souvent ce qui nous fait défaut quand vient le temps d’agir à partir du meilleur en nous.

 

L’estime de soi s’est développée durant votre enfance. Elle a été façonnée par le regard des autres et par leurs paroles. Vos parents, vos professeurs, et même vos amis vous ont permis d’exprimer vos besoins, de connaître vos limites, de reconnaître vos forces. Dans une même famille, une même classe, certains enfants demandent davantage d’aide et d’encouragements, mais personne n’échappe à cette construction de l’estime de soi. Déficiente par tel ou tel aspect, elle entraîne chez l’adulte un faible éclat de ses capacités. Ajoutons qu’il est évidemment plus facile d’estimer les autres quand on a de soi-même une bonne estime. L’on sait alors reconnaître ce qui est digne d’estime.

 

Votre confiance en vous, elle, s’est construite dans l’action. Chaque fois que vous avez réalisé quelque chose, que vous avez osé et réussi, que vous avez appris d’un échec et corrigé le tir la fois suivante, votre confiance en vous s’est développée. Ajoutons qu’il est évidemment plus facile de faire confiance à la vie, aux autres, quand on a soi-même confiance en sa capacité à rebondir et à réussir. Vous savez alors mieux reconnaître ce qui est digne de confiance.

 

Vos qualités, féminines et masculines

Se connaître, ça peut aussi résulter de la reconnaissance et de l’acceptation de l’image que vous avez construite de vous-même. Dans cette représentation de vous-même et dans vos agissements il y a du féminin et du masculin, construit par votre environnement, mais également inné, votre profil unique.

 

Les prolifiques auteurs et psychologues Barbara et Allan Pease, on écrit un ouvrage que je vous incite à lire ou à relire, Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien et les femmes ne savent pas lire les cartes routières. Vous y trouverez un test qui vous permettra de mesurer votre part de féminin et de masculin. Puis de vous découvrir à travers cette grille comme un être sans doute plus complexe — et peut-être moins stéréotypé — que vous ne le supposiez.

Vos lunettes, teintées de milliers de grilles

Votre façon de percevoir le monde passe parce qu’on appelle en PNL votre carte du monde.

Imaginez, si ce n’est pas déjà le cas, que vous portez des lunettes. Vos lunettes corrigent plus ou moins, selon votre situation, votre vue déficiente. Peut-être vos verres sont-ils teintés de rose, de brun ou de vert? Peut-être sont-ils apprêtés pour éviter les égratignures ou les reflets? Déjà beaucoup de distorsion s’installe ici, même dans la correction. Et ça n’est qu’un début.

 

Vos lunettes, ces hublots par lesquels vous découvrez ou interagissez avec le monde, sont encore bien plus complexes. Imaginons par-dessus cette lunette…

  • une grille pour les leçons tirées de votre enfance,
  • une grille pour les principes acquis dans votre famille,
  • une autre pour les préjugés de votre clan,
  • une pour vos expériences positives ou non comme étudiant,
  • une pour votre situation financière ou ce qu’elle devrait être selon vos critères et vos valeurs,
  • une sur votre représentation de ce vous êtes et donc, le croyez-vous, de ce que vous projetez,
  • une sur l’apparence que les gens fiables devraient avoir,
  • une pour votre représentation d’un «vrai» patron,
  • une pour votre vision de ce qu’est l’amour,
  • etc., etc., etc.

Un nombre fantastique de grilles à travers lesquelles vous appréhendez l’autre, la situation, l’humanité, fait de votre carte du monde quelque chose d’unique. Cette carte, au fil du temps et de vos expériences, de votre ouverture ou non au changement, se modifie, se transforme. Vous n’êtes plus la même personne qu’il y a quinze ans. Ni physiquement, ni mentalement, ni à travers vos lunettes!

Être conscient de nos grilles, accepter de les revisiter, c’est se donner les moyens de mieux voir, de grandir et de mieux se présenter aux autres. Avec authenticité et ouverture.

 

Et les talents dans tout ça?

Un homme avec lunette, faux nez et gros sourcils imite Groucho Marx qui brille de tout son talent
Montrez-vous et irradiez du meilleur de vous-même.

 

Ah, vous vous souveniez qu’on devait y arriver. Bravo! Après une meilleure connaissance de soi, un deuxième plongeon, cette fois du côté de nos talents. Pourquoi nos talents?

  • Parce qu’ils sont en nous à jamais, et que le défi est souvent de réussir à les identifier, à les nommer.
  • Ensuite, bien sûr, de les utiliser au maximum au travail comme dans sa vie privée.
  • Ajoutons que les faire connaître n’est pas de la vantardise, puisqu’ils sont notre ADN, notre signature.

Le fait est que souvent, les autres reconnaissent vos talents plus facilement que vous ne le faites vous-même, tout simplement parce que ça vous semble facile, donc sans valeur. Ce n’est pourtant pas le cas.

Ici encore plusieurs outils très utiles pour mieux nommer ses qualités et ses talents. Voici mes préférés.

  • Le premier nous vient de Donald Clifton et Markus Bukingham. Paru tout d’abord sous le titre Now, Discover your Strenghts, il a été repris par Gallup Organisation et existe depuis en français sous le titre Découvrez vos points forts. Ici encore vous ferez le test qui vous amènera à identifier vos 5 principaux talents. Les miens, par exemple, sont : Maximisatrice, Input (collectionne les informations), Réalisatrice, Studieuse, Futuriste. J’ai fait ce test il y a plus de vingt ans et il me sert encore à faire des choix pour rester au meilleur de moi-même.
  • Le second est Stand Out. Il a été conçu pour trouver vos deux principaux rôles, là où devraient évoluer vos talents. Toujours à titre d’exemple, les miens sont : Créatrice et Conseillère.
  • Enfin, celui du Via Institute of Character vous éclairera sur les qualités personnelles qui vous caractérisent. Pour ma part, on y trouve par ordre décroissant des qualités comme : Gentillesse et générosité; Assiduité et persévérance; Créativité, ingéniosité et originalité; Humour et enjouement; Reconnaissance de la beauté, etc.

Tous ces tests existent en français. Allez-y. Prenez un moment. Jouez le jeu, votre jeu. Explorez-vous. Ne vous privez plus. NE NOUS PRIVEZ PLUS de vos qualités, de vos talents!

Montrez-vous! Et irradiez du meilleur de vous-mêmes.

À très bientôt,

 

Isabelle

 

Irradiez du meilleur de vous-même
Étiqueté avec :                                

2 thoughts on “Irradiez du meilleur de vous-même

  • 2020-11-21 à 07:20
    Permalien

    bonjour Isabelle, j’avoue que j’ai été surprise par le terme “ghettoiser” que je ne connaissais pas. avec mon expérience de coach, je rattacherais cela à une croyance limitante, qui a pour effet de “brider” la personne, cela rejoint l’impossibilité d’irradier tu cites, et qui empêche la personne d’accéder au meilleur d’elle-même 😊 j’ai déjà fait le dernier test que tu proposes avec des personnes que je coache, c’est vraiment très intéressant de débriefer avec elles pour voir comment elles ressentent le résultat du test.

    Répondre
    • 2020-11-21 à 08:35
      Permalien

      Merci, Caroline. Rien ne me fait plus plaisir que d’entendre — ou de lire — que de bons outils se répandent. Belle idée de te servir des tests de personnalité pour aider les personnes à s’exprimer sur elles-mêmes.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *