J’ai demandĂ© un conseil professionnel lors de moments dĂ©terminants dans ma vie. Et je ne l’ai jamais regrettĂ©. Il en va de mĂȘme pour ceux que l’on m’a demandĂ©s et pour lesquels j’avais une expĂ©rience, une analyse Ă  partager.

Un point d'interrogation sur une petite Ăźle, voilĂ  comment se sent la personne qui a besoin d'un conseil professionnel
Mais oĂč se trouve donc ce conseil professionnel dont j’ai besoin?

 

Demander un conseil professionnel
 ça dĂ©clenche parfois une sĂ©rie de questionnements.

Vais-je avoir l’air fou? Vais-je paraĂźtre incompĂ©tent? Vais-je ennuyer la personne Ă  laquelle je m’adresse? Cela peut-il se retourner contre moi? Quelle est celle qui pourra me conseiller?

Parfois, on hĂ©site si fort, qu’on ne demande pas cet avis dont on a rĂ©ellement besoin. Dommage.

Demander conseil à la bonne personne peut éviter bien des déboires et des déchirements. Et donner un conseil utile est si gratifiant!

 

Pourquoi demander conseil?

Il y a plusieurs bonnes raisons de demander un conseil professionnel. Parmi celles-ci :

  • Quand les informations qu’on a trouvĂ©es ne suffisent pas Ă  prendre une dĂ©cision Ă©clairĂ©e.
  • Quand on manque d’expĂ©rience dans le domaine.
  • Quand on n’a pas de vision d’ensemble et que consĂ©quemment on jauge mal les consĂ©quences de telle ou telle action, de telle ou telle dĂ©cision.
  • Quand on ne sait pas si on devrait saisir cette opportunitĂ© d’affaires qui nous dĂ©vierait de notre plan.
  • Quand on hĂ©site entre deux postes, deux options de production, deux dĂ©veloppements intĂ©ressants, etc.

Bien sûr, on peut aussi demander un conseil plutÎt que de formuler une demande. Par exemple, au lieu de demander:

«Avez-vous un emploi pour moi?»,

il est moins brutal — et souvent plus Ă©clairant — de demander:

«Je rĂȘve d’un mandat dans votre domaine d’activitĂ©s. C’est un milieu dynamique dont je partage les valeurs. Prendriez-vous un moment pour me dire comment faire et qui approcher?»

 

Quand ?

On demande conseil quand on n’a pas trouvĂ© soi-mĂȘme la rĂ©ponse aprĂšs avoir rĂ©flĂ©chi, lu, Ă©tudiĂ© ou questionnĂ©.

Exception faite des professionnels de services — avocat, comptable, fiscaliste —, le bon sens impose qu’on choisisse un moment opportun oĂč la personne pourra nous accorder toute son attention. Et pourquoi ne pas simplement dire Ă  cette personne:

«J’ai un conseil Ă  vous demander qui touche votre domaine d’expertise. Accepteriez-vous de m’éclairer? Le cas Ă©chĂ©ant, quel serait le moment qui vous conviendrait?» 

De cette façon, la personne a déjà compris que :

  • le conseil sera d’ordre professionnel
  • et que votre dĂ©marche est sĂ©rieuse.

 

À qui ?

Un pendule tournoie autour d'un point et nous indique une réponse
Le conseil professionnel d’une personne experte est un pendule qui recadre notre rĂ©flexion, nos choix.

 

La rĂ©ponse est simple: Ă  la meilleure personne pour vous donner ce conseil. Peut-ĂȘtre, ne la connaissez-vous pas personnellement!

Ça suppose deux choses. Vous savez exprimer clairement le problĂšme pour lequel vous cherchez un conseil. Clairement et rapidement. Écrire une ou deux phrases clĂ©s est un bon exercice pour prĂ©ciser votre idĂ©e avant de vous lancer. Chaque mot doit compter.

Une fois votre problĂšme bien cernĂ©, celui pour lequel vous demanderez bientĂŽt conseil, cherchez cette personne, d’abord dans votre entourage, puis hors de cet entourage. Questionnez des gens sur la meilleure personne Ă  approcher. Rappelez-vous qu’on est toujours Ă  quelques personnes d’en atteindre une autre. Peut-ĂȘtre pourront-ils vous mettre en relation.

Si oui, vous venez de vous rapprocher du trĂ©sor! Sinon, ayez l’audace d’écrire un mot Ă  cette personne, tout simplement. Une astuce: invitez-lĂ  Ă  dĂźner Ă  deux pas de son bureau pour lui faire perdre le moins de temps possible.

 

Comment ?

C’est le plus important. Une fois en face de cette personne, rĂ©exposez-lui succinctement votre problĂšme. Puis Ă©-c-o-u-t-e-z. RĂ©pondez Ă  ses questions, mais laissez-lui la parole, acceptez les moments de silence pendant qu’elle rĂ©flĂ©chit. Si la personne vous conseille un modus operandi qui vous surprend, voire mĂȘme vous semble inadĂ©quat, taisez-vous, restez ouvert et questionnez plutĂŽt ce qui fait qu’elle vous offre cette solution. C’est un cadeau.

Ainsi, vous apprendrez vraiment de cette personne et rĂ©flĂ©chirez Ă  votre tour Ă  une solution Ă  laquelle vous n’étiez pas parvenu seul.

 

Le pas-Ă -pas

AccĂ©der Ă  un savoir c'est comme ĂȘtre aidĂ© Ă  gravir une pente, mĂȘme abrupte.
Marcher dans les pas de celui qui connaßt est une façon sure de se rapprocher de notre but.

 

  1. On doit d’abord faire le tour de la question, s’informer, s’instruire. On veut demander conseil et non demander Ă  quelqu’un de rĂ©gler le problĂšme Ă  notre place!
  2. On trouve la bonne personne à laquelle demander conseil, directement ou grùce à notre réseau de connaissances.
  3. On la contacte en lui exposant rapidement notre question et en lui laissant le soin de nous fixer un rendez-vous.
  4. On lui laisse tout le temps d’exposer sa solution, on la laisse rĂ©flĂ©chir, quitte Ă  la questionner sur la logique qui sous-tend sa proposition.
  5. N’oubliez pas de remercier. SincĂšrement. Cette personne vous a fait un cadeau inestimable en temps, en qualitĂ©.

 

Demander un conseil professionnel Ă  un inconnu

 

Vous avez encore des doutes?

Pour vous encourager, remettez-vous en tĂȘte la thĂ©orie des 6 degrĂ©s de sĂ©paration de l’écrivain Frigyes Karinthy lequel Ă©tablissait, en 1929, Ă  5 maillons (ou personnes) ce qui nous sĂ©pare de celle que l’on recherche.

Ou encore les expériences du psychologue social Stanley Milgram, au début des années 1960, ses résultats (moyens) tirant à la baisse le nombre de degrés entre des personnes voulant transmettre une information à une autre.

Et, vous ne serez pas surpris d’apprendre que les rĂ©seaux sociaux contribuent Ă  interconnecter encore plus rapidement les gens
 Le monde rĂ©trĂ©cit-il? Sans doute que non, mais en 2011, une Ă©tude menĂ©e par des chercheurs de l’UniversitĂ© de Milan ramenait le degrĂ© de sĂ©paration Ă  4,37 sur Facebook.

Cet article vous fait penser Ă  quelqu’un? N’hĂ©sitez pas Ă  lui faire suivre.

À tout bientît,

 

Isabelle

 

Vous aimerez peut-ĂȘtre aussi lire : Irradiez du meilleur de vous-mĂȘmes

Demander un conseil professionnel
ÉtiquetĂ© avec :        

2 thoughts on “Demander un conseil professionnel

  • 2021-01-19 Ă  11:48
    Permalien

    Ah ! J’adore cette thĂ©orie sur les degrĂ©s de sĂ©paration ! Je me suis parfois amusĂ©e Ă  la vĂ©rifier. Pour le reste, tu as bien raison de rappeler l’importance de demander conseil Ă  un pro plutĂŽt que de faire ses recherches en douce sur GOOGLE pour y trouver n’importe quoi affirmĂ© par n’importe qui. Mais en effet, ça demande un effort et un peu de mĂ©thode aussi. 👌

    RĂ©pondre
    • 2021-01-19 Ă  13:16
      Permalien

      Merci, Nathalie, pour ton commentaire. Oui, les 6 degrĂ©s de sĂ©paration ça demande Ă  la fois de prendre ça avec des «pincettes» et on se rend bien compte que c’est assez (moyennement) vrai… Bref, ça aide Ă  oser!

      RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.